Aérojournal

Aérojournal : Histoire de la guerre aérienne

Aérojournal hors-série n°40 : B-24 Liberator

Aéro-journal n°81 : Assembly Ships - Le grand cirque de la 8th Air Forcezoom

[ zoom ]

[ Ajouter au panier ]

Aérojournal n°81

Disponible

8 € frais de port compris

Disponible également au format tablettes et smartphones


Logo de Google Play Logo itunes

Assembly Ships

Le « Grand cirque » de la 8th Air Force !

Les Assembly Ships, parfois désignés Formation Aircrafts ou « Judas Goats », étaient de vieux bombardiers déclassés utilisés vers la fin de la Seconde Guerre mondiale à l’initiative de certains Bomb Groups – surtout de B-24 – de la 8th Air Force basés dans l’Est-Anglie. Peints de couleurs vives (avec parfois un goût discutable), leur mission consistait à favoriser le rassemblement de leurs camarades et leur mise en formations de combat. Aucun n’a jamais (officiellement) affronté l’ennemi.

Night Fighters

Les gardiens de la flotte

Pensé dès les premiers développements du Hellcat, le chasseur de nuit Grumman F6F-3 E/N entre en service à la fin de l’année 1943. En attendant son arrivée, des missions nocturnes ont été réalisées au moyen d’une «triplette»: un Avenger équipé d’un radar AN/APS-4 guidant deux Hellcat «ordinaires» sur une cible. Malgré quelques succès, cette formule est rapidement abandonnée avec l’introduction des versions de chasse de nuit des monoplaces F6F-3E et des F4U-2 Corsair (en fait des F4U-1 bricolés par les ateliers de la Navy).

Experten dans la fournaise

La JG 52 dans l’enfer de Stalingrad

La Jagdgeschwader 52 (52e escadre de chasse allemande), qui s’était déjà fait un nom dans le ciel soviétique, est intervenue sans cesse au-dessus de la cité de Staline. Dans la chaleur et la poussière de l’été jusqu’au terrible hiver 1942 qui marquera l’anéantissement de la 6. Armee, des as comme « Mäcki » Steinhoff, Hermann Graf, Gerhard Barkhorn, Johannes Wiese ou « Johnny » Schmidt multiplièrent les actions d’éclat face aux VVS.

Une montagne hors d’atteinte !

Le Nakajima G8N Renzan

À l’instar de leurs alliés européens (Allemagne et Italie), les forces armées impériales japonaises font leur entrée en guerre en Asie-Pacifique sans disposer de bombardier lourd stratégique. Dès les premières offensives, les frappes lointaines contre les installations ennemies (Pearl Harbor, Colombo, Darwin…) sont essentiellement du ressort de l’aviation embarquée sur porte-avions de la Flotte combinée, mais il apparaît rapidement que cette option a le désavantage de mobiliser ces précieux capital ships pour des résultats insuffisants du fait des faibles quantités de bombes délivrées.

 

Günther Freiherr von Maltzahn

Kommodore de la « Pik As »

Dans son ouvrage de référence relatif aux Chevaliers de la Croix de fer de la chasse de la Luftwaffe, Ernst Obermeier a décrit le Freiherr Günther von Maltzahn comme appartenant « aux grandes personnalités dirigeantes de l’arme de la chasse. [Il] sut toujours vaincre les obstacles les plus insurmontables grâce à son origine noble et sa force de caractère ». C’est effectivement l’opinion qu’eurent de lui la plupart de ceux qui servirent à ses côtés ou sous ses ordres.

 

L'actualité de l'aéronautique

- Le Jaguar A91 au musée de l'Air et de l'Espace
- Aviation chinoise versus US Navy
- Opération « Barkhane »
- Actualité du livre

 

Renseignements : Caraktère - 3120, route d'Avignon - 13090 Aix-en-Provence - Tél : 04 42 21 06 76
www.caraktere.com

Votre panier :

Nouveauté livres :

Trouver un kiosque près de chez vous

NOUVEAU : voici l'outil indispensable pour trouver votre magazine préféré près de chez vous :
www.trouverlapresse.com